Alpes japonaises : deux jours à Takayama, trois activités incontournables

Ça faisait longtemps que je voulais vous parler de la petite ville de Takayama où j’ai passé deux jours fin octobre 2016. Cette petite ville située dans la préfecture de Gifu à l’ouest de Tokyo, près des Alpes japonaises est une vrai bijou ! Pendant 48h je me suis extasiée sur ses petites maisons traditionnelles en bois, ses rivières bordées de jolis arbres, ses marchés, ses temples et ses sources naturelles. Si vous avez prévu de venir au Japon et que vous avez un peu de temps, une escapade à Takayama vaut largement le détour !

S’Y RENDRE

Je suis arrivée à Takayama après un jour et demi dans la ville médiévale de Matsumoto qui se rejoint facilement en bus (compter 3h30 de route au départ de Shinjuku pour 3500¥ avec la compagnie Highway). Puis, j’ai pris un autre bus de Matsumoto à Takayama (compter 2h30 pour 3190¥ au départ de la gare de Matsumoto). Apparemment, on peut aussi se rendre directement de Shinjuku à Takayama avec la compagnie Highway (il faut alors compter 5h30 pour 6690¥). Mon escapade à Takayama m’a vraiment séduite pour trois raisons que je détaille ci-dessous :

Se promener dans la ville

Le long de ses rivières

Le centre de Takayama est traversé par deux jolies rivières, une grande et une plus petite, bordées d’arbres particulièrement splendides au printemps et à l’automne. Les deux rivières sont traversées par différents petits ponts absolument charmants !

Se balader le long de la rivière à Takayama, Japon.

Se balader le long de la rivière à Takayama, Japon.

Se balader le long de la rivière à Takayama, Japon.

La beauté de la petite ville de Takayama, Japon.

Dans ses vieilles rues

Les ruelles du quartier historique de Takayama sont bordées de petites maisons traditionnelles en bois de l’époque Edo. De petits commerces s’y sont installés pour proposer des objets artisanaux ou des gourmandises locales. Vous ne pourrez pas passer à côté des « Sarubobo Doll », de petites poupées porte-bonheur en tissu rouge destinées à protéger les enfants. 

Les vieilles maisons traditionnelles de Takayama, Japon.

Les vieilles maisons traditionnelles de Takayama, Japon.

Sur ses marchés du matin

À Takayama on trouve deux marchés quotidiens ouverts de 6h à 12h : Miyagawa, le long de la rivière et Jinyamaé, à l’entrée du Takayama Jinya. De quoi découvrir et goûter les productions locales, mais aussi discuter avec les marchands vraiment sympathiques (certains parlent un peu anglais) !

Faire le marché du matin à Takayama, Japon.

Faire le marché du matin à Takayama, Japon.

Dans ses montagnes

Deux sentiers de promenade ont été balisés par la ville : la promenade Kitayama qui s’étend sur 3 km (environ 1 heure de marche) et la promenade Higashiyama qui fait 5,5 km (environ 2 heures de marche). Ils traversent les deux parcs de Takayama et offrent de très beaux points de vue sur la ville ! Bon à savoir : il existe une « carte de promenade à pied » (en français s’il vous plaît) disponible à la gare et dans les bureaux d’informations touristiques.

Se promener dans les montagnes autour de Takayama, Japon.

Promenade dans les montagnes autour de Takayama, Japon.

Profiter de sa gastronomie

Son bœuf et son miso

Le bœuf de Hida est une des spécialités de Takayama (la ville est appelée aussi Takayama-Hida). C’est une viande de qualité équivalente au bœuf de Kobé, juste moins connue. À Takayama, vous ne pouvez pas le rater, il est proposé sous toutes les formes : du sushi au sandwich, en passant par le donburi (bol de riz et sa garniture) et le yakiniku (barbecue japonais). Les offres ne sont pas toutes égales, je vous conseille de bien regarder les menus (souvent tous traduits en anglais dans cette ville très touristique) et de préférer la qualité à la quantité. Le bœuf de Hida est tendre, fondant et son goût est excellent ! Autre spécialité culinaire de Takayama : la pâte de miso claire cuite sur une feuille de magnolia, sous les yeux. Celle-ci se marie à merveille avec le bœuf !

Bonne adresse pour manger du boeuf de Hida à Takayama, Japon.Bonne adresse pour déguster le bœuf et le miso sur une feuille de magnolia : Hidatakayama Kyoya – 〒506-0851 Gifu Prefecture, Takayama, Oshinmachi, 1 Chome−77. Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 11h à 22h. Compter entre 3000 et 5000¥ pour un menu dégustation. Il est aussi possible de prendre le bœuf et le miso à la carte.

Son saké

Le saké est une des spécialités de Takayama, on peut y visiter des brasseries de saké ou participer à une dégustation. Certains vendeurs de saké du quartier historique offrent de goûter à une dizaine de saké différents à l’aide d’un petit verre, qu’on a le droit de garder à la fin, le tout pour la modique somme de 200¥ !

Découvrir sa riche histoire

Le siège du gouvernement à la période Edo

Visite incontournable de Takayama, le Takayama Jinya est un ensemble de bâtiments traditionnels japonais qui servaient de siège et de maison au gouverneur et sa suite pendant la période Edo, quand la ville était sous le contrôle direct du Shogun (notamment en raison de ses précieuses ressources naturelles). On visite les différentes pièces de cette grande maison qui s’articulent autour d’un magnifique jardin. Au programme : salle des audiences, impressionnantes cuisines avec quelques objets d’époques et même une salle des tortures !

Visite incontournable de Takayama, le Takayama Jinya, période Edo, Japon

Jardins du Takayama Jinya, période Edo, JaponTakayama Jinya – 〒506-0012 Gifu Prefecture, Takayama, 八軒町1−5. Ouvert tous les jours de 8h45-17h. Entrée 420 ¥.

Les anciennes maisons de marchands

Deux anciennes maisons de marchands sont ouvertes au public : Yoshijima et Kusakabe. J’ai choisi de visiter la maison Yoshijima qui servait à la fois de fabrique à saké et de résidence pour la famille Yoshijima et ses ouvriers. C’est très bien conservé avec un coin repos moderne très design !

Yoshijima, une ancienne maison de marchands à Takayama, Japon.

Yoshijima, une ancienne maison de marchands à Takayama, Japon.

Maisons de marchands à visiter à Takayama, Japon.Yoshijima house – 〒506-0851 Gifu Prefecture, Takayama, Oshinmachi, 1 Chome−51. Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 9h à 17h. Entrée 500 ¥.

Le sanctuaire Sakurayama Hachimangu

Ce sanctuaire est particulièrement beau au moment de Kōyō (période où les couleurs de l’automne sont éclatantes et signifie littéralement « feuille rouge ») en raison de ses érables. Le Festival d’automne de Takayama y est d’ailleurs célébré chaque année les 9 et 10 octobre. Le reste de l’année, il vaut aussi le détour, d’autant qu’il se trouve sur le chemin de Kitayama, une des deux jolies promenades de la ville.

Sanctuaire Sakurayama Hachimangu à Takayama, Japon

Sanctuaire Sakurayama Hachimangu à Takayama, Japon

Je pense que la ville est agréable tout le temps, mais si vous avez le choix, l’automne est vraiment la période idéale. Regardez cette explosion de couleurs !

Koyo, les couleurs de l'automne à Takayama, Japon

SE REPÉRER 

Voici une carte regroupant les différentes étapes de mon voyage dans les Alpes japonaises.

Publicités

One thought on “Alpes japonaises : deux jours à Takayama, trois activités incontournables

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s