Un mois de novembre passé comme un éclair

Lorsque l’on a décidé de partir voyager au Japon, on nous avait prévenu « vous verrez, ça passera vite ! ». Vite d’accord, mais à ce point ça relève de l’expérience surnaturelle ! Fin octobre, je vous écrivais pourquoi j’aime tant Kyoto et PAF, me voilà un mois plus tard. Tout de même, quelques faits m’ont permis de rationaliser ce phénomène : j’ai reçu ma maman et mon beau-père quelques jours à Tokyo avant de partir avec eux en balade une vingtaine de jours. Puis, mon cousin qui vit à Hong-Kong est à son tour venu nous rendre visite. Il a ensuite fallu que je me rattrape un peu côté travail pour pallier la pénurie de Yens que je traverse ces derniers temps. Me revoilà donc, pas très fraîche et pas très dispo, mais tout de même contente de vous raconter mon mois de novembre en photos (sélectionnées parmi les milliers prises en un mois) ! 

Après avoir visité les quartiers les plus importants de Tokyo, nous sommes allés explorer les gorges de Nishizawa, petit paradis à deux heures en voiture de la capitale. Nous avons pu y admirer les premières couleurs d’automne, période appelée « kōyō » au Japon.

20161027_002637

Nous avons ensuite pris le bus pour la ville de Mastumoto située au pied des Alpes japonaises.

20161030_030821

Après deux jours à Matsumoto, nous avons rejoint la charmante petite ville de Takayama.

20161031_030755

Puis nous avons repris le bus direction la ville de Kanazawaen passant par Shirakawa-go, un village perdu au milieu des montagnes qui a ré-inventé l’architecture de ses maisons pour éviter qu’elles ne soient écrasées sous le poids de la neige en hiver !

20161102_011705

À Kanazawa, surnommée « la petite Kyoto » en raison de ses deux quartiers historiques et de son école de Geiko (noms des Geisha à Kanazawa et aussi à Kyoto), nous nous sommes bien amusés !

20161104_030145

Nous avons ensuite pris le Shinkansen pour Osaka : grande première pour moi, plutôt adepte des bus de nuit bien moins chers ! Là, nous avons loué une voiture pour aller explorer la préfecture de Wakayama, célèbre lieu de pèlerinage bouddhiste.

20161107_013951Des femmes en tenue traditionnelle de pèlerinage.

Nous avons dormi en ryokan (un peu partout), en minshuku (à Kumano) et chez les moines (à Takayama et au mont Koya).

20161106_200906Ma maman entrain de ramasser des patates douces avec notre hôte dans son jardin.

Après quatre jours sur les routes, nous sommes retournés à Osaka pour rendre la voiture. Puis nous avons pris le métro pour Kyoto.

20161111_033332

20161112_034017

20161112_042638

Nous sommes restés quatre jours à Kyoto (c’était ma troisième fois !). Nous avons visité les lieux incontournables de la ville à pied et à vélo avant de retourner à Tokyo en Shinkansen (deuxième fois), puis de nous rendre à Kamakura.

20161114_002617Thé vert dans la bambouseraie du temple Hokokuji à Kamakura.

Je récapitule ?
  • 2 jours à Tokyo
  • 1 journée à Nishizawa
  • 2 jours à Matsumoto
  • 3 jours à Takayama
  • 1 journée à Shirakawa-go
  • 2 jours à Kanazawa
  • 1 journée à Nara
  • 4 jours dans la préfecture de Wakayama (Asuka, Kumano)
  • 2 jours au mont Koya
  • 4 jours à Kyoto
  • 2 jours à Kamakura

Vous comprenez maintenant ?  🙂

La photo qui illustre cet article a été prise au mont Koya !

Publicités

6 thoughts on “Un mois de novembre passé comme un éclair

    1. Moi aussi ! Ça a l’air incroyable ! Mais déjà là aucune maison transformée en ryokan n’était disponible, alors j’imagine même pas en hiver ! Quoi qu’il en soit je prépare un article dédié à Shirakawa-go parce que cet endroit est vraiment trop mignon et que ce serait dommage de garder toutes ces photos que j’ai prises pour moi. 🙂

      J'aime

      1. D’autres photos de Shirakawa-go ?!!! Je sens comme une odeur de cliquage à mort de « j’aime » de toutes les photos de ce futur article sur facebook ça encore… ^^ Je vais finir par me faire une tendinite au doigt avec cette histoire !😀

        Aimé par 1 personne

      2. Haha j’ai bien ri ! Merci en tout cas de lire les articles et de réagir, ça fait plaisir de savoir qu’on écrit pour quelqu’un ! Ton sacrifice n’est donc pas vain et je devrais pouvoir même t’envoyer l’un de ces remède magique du kombini pour t’aider à lutter contre la tendinite quand elle se pointera !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s