Virée romantique au pied du Fuji à Lawaguchiko

Mardi après-midi, nous avons pris le bus à Shinjuku direction le mont Fuji ! En 1h45, nous passons de l’agitation de Tokyo au calme de Kawaguchiko, petite station de montagne. Il fait presque nuit à notre arrivée et de gros nuages gris cachent le mont Fuji. Nous avons réservé un hôtel au bord du lac à quelques kilomètres de là, une navette nous attend pour nous y emmener. Retour sur notre première soirée japonaise traditionnelle suivie d’une journée ensoleillée propice à la contemplation du mont Fuji.

Yukata, cuisine Kaiseki et onsen

Dès notre arrivée à l’hôtel, nous sommes accueillis avec un thé au jasmin et une serviette chaude. On nous propose ensuite de passer un yukata (ce que l’on appelle à tort un kimono en Europe, le kimono étant une version très formelle du yukata) et de retirer nos chaussures. Le temps de découvrir la chambre, de prendre quelques photos de la vue et c’est déjà l’heure du dîner (au Japon, on dîne souvent aux alentours de 18h).

20160405_052801

Kaiseki est à la cuisine japonaise, ce qu’un repas gastronomique est à la cuisine française. Une succession de petits plats délicats, un plaisir aussi visuel que gustatif. Habituellement on déguste plutôt la cuisine Kaiseki dans un Ryokan, auberge traditionnelle japonaise, mais nous avons choisi l’hôtel Lakeland Mizunosato car c’était l’un des rares établissements à proposer un menu Kaiseki végétarien (Dou est végétarien). Cela dit, au delà de son hall d’accueil, cet hôtel offre la même expérience qu’un Ryokan : on y retrouve le trio tradi tatamis-futons-onsens.

20160405_054545

Une fois le ventre bien rempli, direction le « Kashikiri Buro », un onsen privé qui permet de se baigner entre personnes de sexe opposé ou lorsque l’on est tatoué (ici, la mafia locale a le monopole du tatouage). Celui de l’hôtel Lakeland Mizunosato est censé donner sur le mont Fuji, mais comme il fait nuit, nous ne voyons qu’un grand ciel noir. Un peu frustrés, nous nous détendons tout de même dans le bain chaud avant de rejoindre nos futons (très confortables) pour une bonne nuit de sommeil.

Nos 36 vues du mont Fuji

Le lendemain, nous nous levons à 7h car il paraît que le mont Fuji est du genre matinal (il aurait tendance à se couvrir de nuages à mesure que la journée avance). Premier réflexe : retourner dans le Kashikiri Buro pour regarder si le mont Fuji est maintenant visible. Bonne surprise, il se dresse fièrement sur un ciel bleu et ensoleillé ! Nous sommes ravis, nous nous préparons en un temps record pressés de le photographier sous toutes les coutures !

Vue du Kashikiri Buro.Le mont Fuji vu d'un ryokan de Kawaguchiko, près de Tokyo.

1re étape : la pagode Chureito 

D’abord, nous reprenons la navette de l’hôtel jusqu’à la gare de Kawaguchiko où nous attrapons un train qui nous amène en 15 minutes à la station Shimo-Yoshida. Là, nous marchons 10 minutes et grimpons 520 marches pour enfin arriver à la pagode. C’est très beau, mais déjà surpeuplé et si à Tokyo ils fanent déjà, ici les sakura n’ont pas encore fleuri (sûrement à cause du froid) !

Le mont Fuji vu de la pagode Chureito à Kawaguchiko, près de Tokyo.

2e étape : le funiculaire Kachi Kachi 

Nous reprenons le train vers Kawaguchiko et marchons une trentaine de minutes jusqu’au funiculaire Kachi Kachi qui nous emmène au sommet du mont Tenjo pour une vue spectaculaire sur le mont Fuji d’un côté et le lac Kawaguchiko de l’autre (avec les alpes japonaises en arrière plan). Très agréable si on fait abstraction du monde. 800 ¥ soit 7€ environ l’aller-retour.

Le funiculaire Kachi Kachi à Kawaguchiko, près de Tokyo.

Le mont Fuji vu de Kawaguchiko, près de Tokyo.

3e étape : le tour du lac Kawaguchiko 

C’est parti pour 3h de marche autour du lac pour prendre la fameuse photo du mont-Fuji-qui-se-reflète-sur-le-lac. Notre conseil : quand vous êtes face au lac, dos à la gare, ne prenez pas à gauche, il suffit de marcher 30 minutes à droite pour être face au Fujisan ! Notre constat : le Fuji ne se reflète pas sur un lac agité par le vent. Mais rien ne nous arrête, nous aurons pris 200 photos du mont Fuji ce mercredi et notre rencontre avec lui n’a pas de prix !

Splendide vue sur le mont Fuji de Kawaguchiko, près de Tokyo

Splendide vue sur le mont Fuji de Kawaguchiko, près de Tokyo

Splendide vue sur le mont Fuji de Kawaguchiko, près de Tokyo

Publicités

2 thoughts on “Virée romantique au pied du Fuji à Lawaguchiko

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s