Île de Yakushima : nos 10 découvertes préférées (et pas fatigantes)

Dur, dur de faire une sélection parmi les 500 photos prises pendant nos 4 jours passés sur Yakushima, l’île qui aurait inspiré Miyazaki pour « Princesse Mononoké ». Il faut dire qu’elle est une muse intarissable : entre ses arbres millénaires aux racines impressionnantes, sa mousse et ses fougères luxuriantes, ses chutes en cascades, ses animaux sauvages (pas si sauvages), ses plages bleu turquoise et ses rivières bleu canard, on n’a pas le temps de ranger son appareil. Dou s’étant blessé au genou la veille de notre départ (pendant la randonnée de l’enfer à Kirishima), nous avons dû nous organiser pour ne pas trop marcher. Exit les rando à rallonge vers le cœur de la montagne, bonjour les lieux d’intérêt faciles d’accès. Cela ne nous a pas empêcher de nous en mettre plein la vue ! Voici un récap’ des 10 activités que nous avons fait à Yakushima sans trop nous fouler :

  1. La cascade de Shiratani

Cette jolie cascade tout en longueur est située au sommet d’une montagne. Une promenade facile de quelques mètres sous les arbres, le long de la cascade permet de profiter du paysage sans trop se fatiguer. Pour ceux qui n’ont pas de problème de genou, plusieurs randonnées partent de ce point. Entrée 300 yen, parking gratuit.

La cascade de Shiratani sur l'île de Yakushima, Japon

Les magnifiques arbres de l'île de Yakushima, Japon.

Forêt "Princesse Mononoké" sur l'île de Yakushima, Japon

  1. La cascade Ooko-no-taki 

On se rend facilement à cette cascade de 90 mètres de haut (la plus haute de l’île), située à 5 minutes à pied du parking. Il suffit ensuite de gravir les quelques rochers pour approcher les chutes qui viennent s’écraser dans un bassin d’eau fraîche où quelques courageux se baignent. Accès libre.

La cascade ohko-no-taki sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. La cascade Toroki-no-taki

Cette cascade, on l’admire de loin après avoir parcouru quelques mètres le long d’un chemin escarpé. Accès libre.

La cascade toroki-no-taki sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. Le cèdre Kigensugi vieux de 3000 ans

Un arbre impressionnant, plus vieux que Jésus Christ, mais toujours vigoureux. On caresse son écorce, on admire ses racines et on puise un peu de son énergie ! Accès libre.

Le cèdre kigensugi vieux de 3000 ans, sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. Le parc naturel de Yakusugi land

Quatre balades plus ou moins longues (de 30 à 150 minutes) au cœur d’une nature luxuriante. Le parc est bien fait, on suit un chemin de bois et de ponts suspendus dans la montagne. On y croise Sennensugi, un arbre vieux de 1000 ans et Buddhasug, un arbre censé ressembler à un Bouddha (ci-dessous). On profite surtout du calme et de la beauté des lieux. Entrée 300 yen, parking gratuit.

L'arbre Buddhasug à Yakusugi land sur l'île de Yakushima, Japon.

Dans le parc naturel de Yakusugi land sur l'île de Yakushima, Japon.

Gouttes de pluies dans le parc naturel de Yakusugi land sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. Les piscines naturelles de Yokogawa

Notre coup de cœur, recommandé par un local (on ne les trouve pas dans les guides) : une rivière s’écoule en petites cascades entre des rochers ronds et blancs ; à certains endroits, les rochers sont si nombreux qu’ils forment des bassins d’eau cristalline. Étonnamment l’eau est bonne, on s’amuse à sauter de rocher en rocher ou à glisser dans les cascades (de vrais toboggans naturels). Accès libre, compter 5 minutes de marche du parking gratuit (sous des arbres très « Jurassic Park », sur des roches un peu glissantes).

La forêt de Yokogawa sur l'île de Yakushima, Japon.

Piscines naturelles de Yokogawa sur l'île de Yakushima, Japon.

Baignade dans les piscines naturelles de Yokogawa sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. La plage de Nagata Inaka 

Nagata Inaka est la seule plage de sable blanc de Yakushima. Située à l’ouest de l’île, elle s’étend sur plus d’un kilomètre. Elle est surtout connue pour accueillir les tortues pendant la saison de la pondaison qui s’étend de mi-mai à fin juillet. Pas de tortue pour nous, mais du farniente contemplatif ! Accès libre, parking gratuit.

Plage de Nagata Inaka sur l'île de Yakushima, Japon.

Plage de Nagata Inaka sur l'île de Yakushima, Japon.

Nagata Inaka, la plage où viennent pondre les tortues sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. Le pont de Miyanoura

À environ un kilomètre du port de Miyanoura (où le ferry arrive et repart) se trouve un pont de pierre et de bois surmonté de lampions colorés qui s’allument une fois la nuit tombée. Le pont s’élève dans un décor majestueux entre lac et montagnes. Super romantique au coucher du soleil ! Parking gratuit (à gauche de l’entrée du pont quand est dos au port).

Romantique pont Miyanoura, sur l'île de Yakushima, Japon.

Lampions du romantique pont Miyanoura, sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. L’arbre géant Gajumaru Banyan

Je n’ai jamais vu un arbre pareil : c’est une espèce de porte constituée de racines d’arbre. On dirait une toile d’araignée géante en bois, tout droit sortie de quelque film fantastique. Situé à l’entrée du village de Nakama, sur la route pour le « Fruit garden ».

L’arbre géant Gajumaru Banyan sur l'île de Yakushima, Japon.

L’arbre géant Gajumaru Banyan sur l'île de Yakushima, Japon.

  1. Les animaux (notamment sur la route Seibu rindo)

On dit qu’il y aurait plus d’animaux que d’êtres-humains vivant à Yakushima. Je ne sais pas si c’est vrai, mais en tout cas on y croise bien des cerfs (shika) et singes (saru) paressant au milieu de la route. Dès que l’on sort de la route principale, c’est un vrai safari improvisé, notamment sur la route de Seibu rindo ! Les animaux ne sont pas farouches, il n’est pas rare de devoir les klaxonner pour les décider à quitter la route et pouvoir avancer (après les avoir photographiés sous tous les angles bien-sûr).

Biches et singes en liberté sur l'île de Yakushima, Japon.

Des singes se font des papouilles sur la route, île de Yakushima, Japon.


À propos de Yakushima

D’abord, nous avons bien failli de pas arriver à Yakushima. Au port de Kagoshima, le ferry que nous devions prendre a été annulé à cause de la hauteur des vagues (au Japon, les ferry ne circulent pas si les vagues dépassent 4 mètres). Heureusement, il existe un autre type de bateau plus rapide (1h30 de route contre 4h30 pour le ferry) et plus cher qui nous a tout de même permis de rejoindre l’île. Il faut dire que nous y avions loué une voiture et que nous comptions bien la conduire !

Il est assez aisé de circuler sur Yakushima puisque son unique route fait le tour de l’île presque ronde. Certaines routes s’enfoncent vers le cœur de l’île pour rejoindre des lieux à visiter. Un conseil si vous avez prévu d’y conduire : prenez un GPS et laissez-vous guider ! Attention, une partie de la route est fermée de 8h à 17h.

Sinon la météo y est singulière : il pleut toujours quelque part sur l’île ! Prévoyez des vêtements et chaussures étanches.

Quoi qu’il en soit, Dou se joint à moi pour vous recommander chaudement un passage par Yakushima dès que vous en avez l’occasion !


Publicités

2 thoughts on “Île de Yakushima : nos 10 découvertes préférées (et pas fatigantes)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s