Le parc naturel de Kirishima via Gokanosho

Après avoir renoncé aux bateaux des Gorges de Takachiho, nous avons repris la route pour le parc naturel de Kirishima, dernière étape de notre roadtrip avant de rejoindre la petite île de Yakushima à l’extrême sud du Kyūshū. Sur le chemin, nous avons fait un détour par Gokanosho, un ensemble de villages minuscules culminant à 1700 mètres, si reculés que leurs habitants n’ont eu l’électricité qu’en 1959 ! La nuit tombant, nous ne nous y sommes pas attardés, nous avons préféré rejoindre le parc naturel de Kirishima (où des biches vivent en liberté) afin d’y planter notre tente avant qu’il ne fasse trop sombre. Nous avons bien fait, le lendemain, notre rando sur le mont Karakuni s’est avérée…compliquée !

Cascade fantôme à Gokanosho

Lorsque nous étions encore à Tokyo, nous avions regardé un reportage sur Gokanosho (五 家 荘), qui nous avait beaucoup impressionné. En effet un vent de mystère plane sur cette commune regroupant les cinq villages de Kureko, Shiibaru, Hagi, Nitao et Momigi nichés dans les montagnes et difficilement accessibles. En hiver, la commune doit être approvisionnée par hélicoptère, car ses routes enneigées sont impraticables ! L’endroit idéal pour hiberner en ermite… ou se cacher.
20160819_010420
Après avoir roulé quelques heures sur des routes étroites aussi raides que sinueuses, nous n’avions toujours pas atteint le premier village ! Comme le jour avançait et que nous étions encore loin de notre destination (le parc naturel de Kirishima), nous avons décidé d’abandonner. En redescendant, nous avons croisé la route d’un grand pont suspendu menant à l’ « Umenoki todoro » ou « cascade fantôme ».

20160819_032935
Intrigués, nous nous sommes garés et avons traversé le pont. La très belle cascade est à une dizaine de minutes de marche dans la forêt, le long d’un chemin aménagé tout en ponts suspendus. Son nom vient du fait qu’avant la construction du pont et du chemin, les habitants du coin entendaient la cascade sans jamais la voir !

umenoki-todoro-ou-phantom-waterfall

Rando de la mort sur le mont Karakuni

Nous sommes arrivés dans le parc naturel de Kirishima sous la pluie, à la tombée de la nuit. Pour la première fois depuis longtemps, nous avons eu froid et la nuit a été longue et pénible.

Vu sur la route : interdit d’interviewer les biches
20160819_063557

Le lendemain matin, nous nous sommes levés direction Karakuni, le volcan le plus haut des monts de Kirsihima avec ses 1 700 mètres d’altitude. Le sommet du volcan est constitué d’un cratère de 900 mètres de diamètre pour 300 mètres de profondeur tantôt vide, tantôt rempli d’eau en fonction de la météo.

lac-o%cc%82nami-et-mont-karakuni-sommet-le-haut

Sur le chemin, on peut admirer un lac bleu.

20160820_002852

Si tout cela est bien sympathique sur un écran, en réalité ça a été l’enfer pour moi ! Tout au long de la rando ça grimpe sec, je n’arrivais pas à poser ma respiration, je transpirais des paupières, j’aurais jeté l’éponge si Dou ne m’avait pas « coachée ».

Vus sur le chemin : deux serpents verts20160819_223839

Mais, arrivés au sommet, mes efforts ont été récompensés, la vue est époustouflante ! Et puis après la rando nous sommes allés faire la sieste à Kagoshima où nous avions réservé un hôtel quasi au prix d’un camping grâce à une offre sympathique de Booking.com. 🙂

20160820_001240

La carte pour suivre notre roadtrip qui se termine sur cette dernière étape :

 

Publicités

One thought on “Le parc naturel de Kirishima via Gokanosho

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s