Une journée sur l’île d’Enoshima

Située à l’ouest de Kamakura, la petite île d’Enoshima est reliée au reste de l’archipel par un pont. Pour s’y rendre, il suffit de prendre le train pendant 1h30 environ jusqu’à l’étonnante gare de « Katase Enoshima » qui ressemble à un temple. Entre découvertes culturelles et farniente au bord de l’eau, voilà une escapade à ne pas manquer ! Suivez-moi je vous explique pourquoi.

Pour nous simplifier la vie, nous avons pris le ENO pass, qui pour 1000¥ (soit 8€ environ) donne accès à toutes les attractions d’Enoshima : l’escalator du temple d’Enoshima (360¥), le jardin Samuel Cocking et sa tour d’observation (500¥) et les grottes d’Iwaya (500¥). En réalité, si vous n’avez aucun mal à marcher, il n’est pas nécessaire de prendre le pass car l’escalator n’est pas indispensable.

Arrivée sur l'île d'Enoshima

Pour sa vue sur le Fuji

Les jours de beau temps, lorsque l’on traverse le pont pour se rendre à Enoshima, on aperçoit le mont Fuji sur la droite. On le voit aussi de l’observatoire situé au sommet de l’île !

Vue sur le Fuji d'Enoshima

Pour son temple

La légende veut que l’île d’Enoshima ait été créée par Benten, déesse de la bonne fortune, à la suite de sa victoire contre un dragon à cinq têtes qui terrorisait les habitants de la région. Le temple est dédié à cette légende : on peut y admirer des statues de Benten et des dragons sous différentes formes (y compris celle d’un serpent).

Dragon au temple d'Enoshima

Les visiteurs lavent leurs pièces dans les paniers avant de les jeter au dragon.

Fontaine dragon du temple d'Enoshima

Bureau des vœux du temple.

Bureau des voeux du temple d'Enoshima

Quand les fleurs se glissent entre les omikuji.

Les fleurs se glissent entre les omikuji au temple d'Enoshima

Jardins d'Enoshima, près de Tokyo, Japon.
Pour son jardin et sa tour d’observation

J’ai eu un véritable coup de cœur pour le très joli jardin Samuel Cocking construit par un trader british milliardaire à la fin du 19e siècle.

Pavillon dans le jardin Samuel Cocking à Enoshima

Pavillon dans le jardin Samuel Cocking à Enoshima

Tour d'obervation du jardin Samuel Cocking à Enoshima

Couple au sommet de la tour d'obervation du jardin Samuel Cocking à Enoshima

Pour ses grottes 

Les Japonais savent comment satisfaire le touriste en quête d’aventures : la grotte de gauche s’explore à la bougie tandis que dans celle de droite, on découvre une statue du fameux dragon terrassé par Benten. On est alors invités à frapper un « taiko » (genre de tambour) à l’aide d’un bâton après avoir fait un vœu : si un éclair apparaît derrière le dragon, le vœu se réalisera.

Bougie dans les grottes d’Iwaya à Enoshima

Vue sur la mer dans les grottes d’Iwaya à Enoshima

Pour ses plages 

Et bien-sûr, comme toute île qui se respecte, Enoshima est bordée de jolies plages, idéales pour se baigner ou observer le – toujours très spectaculaire – coucher de soleil.

Couché de soleil sur la plage d'Enoshima

Pécheur et couché de soleil sur la plage d'Enoshima

Pécheur et couché de soleil sur la plage d'Enoshima

Pour ses illuminations d’hiver

En hiver (janvier-février), l’île d’Enoshima est illuminée à la nuit tombée (aux alentours de 17h) !

Les illuminations d'hiver d'Enoshima

Pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps et qui sont du genre rapides, il est possible de coupler la visite d’Enoshima avec celle de Kamakura. Petite anecdote : pour certains Japonais, Enoshima est l’équivalent de notre Mont Saint-Michel !

Publicités

4 thoughts on “Une journée sur l’île d’Enoshima

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s