Mon retour en France

À la demande d’Instagram (bon ok, d’une personne sur Instagram), voici un article sur mon retour en France. Si vous suivez bien tout ce que je vous raconte, vous savez qu’à la fin du PVT nous sommes rentrés en France et que je suis repartie deux mois plus tard pour travailler dans une boîte française basée à Tokyo. Finalement, entre attente interminable du VISA de travail et complications d’ordre personnel, j’ai décidé de rentrer définitivement en France début juillet. Me voici à peu près bien installée dans ma nouvelle vie, le bon moment pour vous en dire plus sur LE RETOUR !

Le moral

À ce niveau, j’ai beaucoup de chance, je n’ai jamais fait partie de ceux qui ont du mal à rentrer (même de vacances). Je dois dire que mes proches, le fromage, la charcuterie, le vin et les fruits-frais-à-prix-raisonnables m’ont très bien accueillie. Les premiers jours, j’ai aussi savouré le fait de comprendre tout ce que les gens racontaient dans le métro. J’ai pris du plaisir à discuter avec tous les commerçants, leur demandant même, dans un élan de zèle, des détails techniques sur ce qu’ils vendaient (« Comment faites-vous pour obtenir cette belle texture feuilletée, Monsieur le boulanger ? »).

Je commence seulement à réaliser quelle incroyable expérience j’ai vécu. J’ai arrêté d’essayer d’être exhaustive quand je réponds aux questions de mon entourage (l’avantage c’est que je peux renvoyer les plus curieux sur le blog) et à la question « qu’est ce qui t’a le plus plu » je réponds automatiquement « les gyozas », pratique !

Parfois je me laisse aller à imaginer une fusion entre Tokyo et Paris. La ville s’appellerait Pokyo, on y trouverait des fromageries et des restaurants de tempuras à tous les coins de rue et surtout tous les gens que j’aime seraient réunis au même endroit (kawaïïï) !

MON CONSEIL : essayez de vous concentrer sur le côté positif des choses, rien n’est tout blanc ou tout noir, il y a du bon et du mauvais partout !

L’administratif

Je me suis inscrite à Pôle Emploi en rentrant. Si le premier entretien s’est bien déroulé, la suite s’est avérée compliquée : aucun des quatre conseillers avec qui j’ai échangé ne m’a dit la même chose et je n’ai jamais réussi à percevoir les allocations chômage auxquelles j’étais censée avoir droit. J’ai lâchement abandonné, je l’avoue.

Pour être joignable immédiatement, j’ai commandé une carte sim chez SFR Red (10€ par mois pour 3 Giga d’internet avec appels et sms illimités) qui a été livrée chez mes parents en 24h. Je l’ai vite glissée dans mon téléphone français que j’avais précieusement gardé.

MON CONSEIL : inscrivez-vous à Pôle Emploi avant de partir. Vous créez votre compte pour indiquer que vous êtes désormais sans emploi, puis vous leur signalez que vous partez à l’étranger. Les tenir un maximum informés facilitera vos démarches au retour.

L’appartement

Pas évident, lorsque l’on rentre pauvre (disons-le) d’une année sans fiches de paie, de retrouver un appartement (surtout à Paris). De ce côté-là j’ai eu beaucoup de chance, après avoir erré de canapés en chambres d’amis, j’ai pu poser mes valises dans l’ancien appartement d’une amie qui emménageait avec son amoureux.

Déballer mes valises, retrouver mes affaires, ranger mes vêtements dans une armoire et le contenu de ma trousse de toilette dans une salle de bain : je vous assure que ça fait un bien fou !

MON CONSEIL : sous-louez votre appartement pendant votre absence (si votre propriétaire est d’accord) ou sollicitez votre réseau un peu avant votre retour !

Le boulot 

J’ai trouvé un travail assez rapidement : je suis tombée un peu par hasard sur une annonce pour un poste qui correspondait vraiment à ce que j’avais envie de faire, j’ai passé des entretiens et ça a fonctionné. J’adore mon boulot, il me manquait un peu, je suis très excitée par la reprise !

MON CONSEIL : visualisez ce que vous avez vraiment envie de faire, faites des recherches internet en vous concentrant sur cette idée et, si vous pouvez vous le permettre, ne lâchez pas tant que vous n’avez pas trouvé !

La conclusion de cette année : je suis très heureuse d’avoir voyagé, je suis revenue riche en souvenirs et je ne regrette rien ; en revanche ça m’a calmée pour les années mois à venir. Ma prochaine expédition ? Une pâtisserie dont j’ai entendu parler… dans l’arrondissement d’à côté !

Psss : si je n’ai pas répondu à toutes vos questions, n’hésitez pas à m’écrire !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mon retour en France »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s