Roadtrip autour du Fuji dans la région des cinq lacs

Après nos quatre jours dans la préfecture de Shizuoka pour Voyapon, Dou et moi avons décidé de rester un peu plus longtemps dans la région et de poursuivre les visites. Nous avions repéré une série de lieux qui nous semblaient intéressants au nord du mont Fuji et à l’ouest, plus dans les terres. Nous sommes retournés poser nos valises trois jours dans la ville de Fuji, au Ryokan Fujimi* que nous avions beaucoup aimé. De là, nous sommes partis, chaque matin, explorer de nouveaux lieux.

Au nord du Fuji

Sur la route pour le village folk d’Iyashi no Sato, nous sommes tombés sur un « snow festival », une spécialité japonaise d’hiver (le plus connu est celui de Sapporo) où l’on admire des sculptures de glaces en mangeant de bonnes choses (brochettes, oden, beignets) pour se réchauffer.

Snow festival dans la région des cinq lacs près du Fuji, Japon

Snow festival dans la région des cinq lacs près du Fuji, Japon

Le village folk d’Iyashi no Sato

Iyashi no Sato (いやしの里) est un village-musée situé dans la bourgade de Fujikawaguchiko, au pied du Fuji. En 1966, le village est détruit par un typhon ; quarante ans plus tard, on décide de reconstruire une vingtaine de ses maisons typiques aux toits de chaume et de les transformer en musée plein air dédié à l’artisanat local. Aujourd’hui les maisons abritent des ateliers (papier washi, nouilles soba, vannerie), des galeries d’art, des restaurants, des boutiques d’artisanat local (poterie, kimono, bijoux). C’est un endroit agréable où passer une demi journée.

Visite du village folk d'Iyashi no Sato à Fujikawaguchiko, au pied du Fuji, Japon
Visite du village folk d'Iyashi no Sato à Fujikawaguchiko, au pied du Fuji, Japon

Galerie d'art au village folk d'Iyashi no Sato à Fujikawaguchiko, au pied du Fuji, Japon

Papier washi village folk d'Iyashi no Sato à Fujikawaguchiko, au pied du Fuji, Japon

Déjeuner au village folk d'Iyashi no Sato à Fujikawaguchiko, au pied du Fuji, Japon

Udon et tempura au village folk d'Iyashi no Sato à Fujikawaguchiko, au pied du Fuji, Japon

Iyashi no Sato (いやしの里) – 2710, Saiko, Fujikawaguchiko-machi, Minamitsuru-gun, Yamanashi. Ouvert tous les jours (sauf le mercredi de décembre à février) de 9h à 17h (16h30 d’avril à mars). Entrée 350¥, parking gratuit. Dans le village, nous avons déjeuner au très bon restaurant Shokujidokoro Satoyama.

Lac Motosu 

Motosuko (本栖湖) est l’un des cinq lacs bordant le Mont Fuji. Nous y avons fait un arrêt contemplation d’une dizaine de minutes sur la route. Une partie du lac était gelée, c’était très beau.

Motosuko, l'un des cinq lacs bordant le Mont Fuji, région des cinq lacs, Japon.

Kitaguchi Hongu Fuji Sengen Jinja

Il existe une centaine de sanctuaires « Fuji Sengen » à travers le Japon. Tous sont dédiés à la princesse Konohanasakuya, divinité shintō associée au mont Fuji. Kitaguchi Hongū Fuji Sengen Jinja est l’un d’entre eux, son nom signifiant littéralement « Sanctuaire Fuji Sengen de l’entrée nord du Fuji ». À l’époque où les voitures n’existaient pas, ce sanctuaire était le point de départ des croyants venus du nord en pèlerinage pour le Fuji, alors considéré comme sacré. L’endroit est très paisible, avec ses vieux bâtiments en bois bordés de vieux cèdres.

Sanctuaire Kitaguchi Hongu Fuji Sengen Jinja près du mont Fuji, Japon.

Sanctuaire Kitaguchi Hongu Fuji Sengen Jinja près du mont Fuji, Japon.

Sanctuaire Kitaguchi Hongu Fuji Sengen Jinja près du mont Fuji, Japon.

Oshino Hakkai

Oshino Hakkai (忍野八海) désigne les huit étangs d’Oshino, un petit village situé entre les lacs Kawaguchiko et Yamanakako. Les étangs sont alimentés par la fonte des neiges du mont Fuji : l’eau s’infiltre dans les couches poreuses de lave et coule le long de la montagne pendant plus de 80 ans, avant de rejoindre les étangs. L’eau très claire des étangs est vénérée par les habitants qui viennent s’y purifier. Les quelques commerçants installés autour des étangs proposent des spécialités locales.

Oshino Hakkai, les huit étangs du village d'Oshino près du Fuji, Japon.

Étang aux eaux transparentes venant du Fuji, au village Oshino Hakkai, Japon.

À l’ouest dans les terres

Lever du soleil sur le Fuji 

Un matin, nous nous sommes levés à 5h pour aller contempler le lever du soleil sur le Fuji dans les montagnes de Shimizu Yoshihara (静岡市清水吉原・富士山) qui entourent la ville de Shizuoka. Postés au milieu des champs de thé, nous avons assisté à un spectacle grandiose que je recommande à tous les courageux !

Lever du soleil sur le Fuji à Shimizu Yoshihara, montagnes de Shizuoka, Japon

Lever du soleil sur le Fuji à Shimizu Yoshihara, montagnes de Shizuoka, Japon

Zoom sur du thé vert à Shimizu Yoshihara, montagnes de Shizuoka, Japon

Fuji et champs de thé vert à Shimizu Yoshihara, montagnes de Shizuoka, Japon

Pause thé chez l’habitant

Nous avions repéré une maison de thé dans les montagnes qui entourent la ville de Shizuoka. Lorsque nous arrivons, la maison semble fermée. Nous jetons tout de même un œil au magnifique jardin quand soudain un homme ouvre les portes coulissantes. Il s’agit du propriétaire, Monsieur Oomura, 81 ans. Il nous prépare un thé, puis nous raconte que sa maison est la plus ancienne de la région construite dans le style kabuto zukuri (avec un toit en paille en forme de casque de samouraï). La maison est dans sa famille depuis 16 générations. Après avoir voyagé en Europe, il est venu s’y installer pour continuer à entretenir ce patrimoine d’exception. Avant de partir, il nous explique que sa femme et lui ont fermé la maison de thé, car ils avaient besoin de repos et que son fils unique, Directeur de banque à Tokyo ne semble pas décidé à reprendre le flambeau. Monsieur Oomura, si vous nous lisez, nous sommes prêts à signer les papiers d’adoption.

Pause thé chez l'habitant dans une maison kabuto zukuri dans les montagnes Shizuoka, Japon.

Maison kabuto zukuri traditionnelle japonaise dans les montagnes Shizuoka, Japon.
Pause thé chez l'habitant dans une maison kabuto zukuri dans les montagnes Shizuoka, Japon.
Maison kabuto zukuri traditionnelle japonaise dans les montagnes Shizuoka, Japon.

Pause thé chez l'habitant dans une maison kabuto zukuri dans les montagnes Shizuoka, Japon.

Maison kabuto zukuri traditionnelle japonaise dans les montagnes Shizuoka, Japon.

Carpes koi dans le jardin traditionnel japonais d'une maison kabuto zukuri dans les montagnes Shizuoka, Japon.

La gare d’Okuoikojo 

Nous avions repéré la gare d’Okuoikojo perchée sur une petite île au milieu du Lac Nagashima, reliée au continent par un pont rouge. Cette incroyable station se trouve à Umeji, dans la petite ville de Kawanehon tout près de la ville de Shizuoka. Les eaux du lac sont d’un surprenant bleu-vert qui s’associe à merveille avec le rouge usé du pont.

Incroyable gare de Okuoikojo, préfecture de Shizuoka, Japon.
Incroyable gare de Okuoikojo, préfecture de Shizuoka, Japon.

Un peu plus loin en poursuivant vers l’ouest, nous apercevons les sommets embrumés des Alpes japonaises.

Sommets embrumés des Alpes japonaises sur la route dans la préfecture de Shizuoka, Japon.

Nous sommes maintenant de retour à Tokyo, si Monsieur Oomura ne nous adopte pas, il va bientôt falloir faire nos valises !

SE REPÉRER

Voici une carte regroupant tous les points mentionnés dans l’article.

* Ryokan Fujimi (ゆ縁の宿 ふじみ旅館) – 417-0043, Fuji, Aratajimacho 3-20. Réservation sur Booking ou au 0545-51-1317– Compter environ 6000¥ la chambre. Ryokan avec onsen, boissons à volonté, douche partagée. 

Publicités

2 thoughts on “Roadtrip autour du Fuji dans la région des cinq lacs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s