Trois jours à Izumi : grues, kimono, thé vert

Cette semaine, je suis retournée sur l’île de Kyūshū afin de réaliser un reportage sur la petite ville d’Izumi pour Voyapon. Assez peu connue, Izumi est située à la frontière des préfectures de Kagoshima et de Kumamoto, au bord de la mer de Yatsushiro. J’ai été très bien accueillie par l’équipe de l’office de tourisme qui se donne du mal pour faire connaître les merveilles que la ville et ses environs abritent. Voici les trois activités que je vous recommande.

Observer les grues

D’octobre à février, les terres d’Izumi accueillent des milliers de grues en provenance de Sibérie. On ne sait pas vraiment pourquoi, mais c’est le seul endroit au Japon où elles reviennent passer l’hiver chaque année.

Observer des grues à Izumi, Kyushu, Japon.

Je passe ma première nuit dans un ryokan très particulier : une vieille maison japonaise qui craque dont les grandes vitres donnent sur une partie du terrain où vivent les grues. L’accès au terrain étant interdit aux visiteurs, le ryokan est le meilleur endroit pour les observer au plus près.

Centre d'observation des grues à Izumi, Kyushu, Japon.

Les grues sont vraiment divertissantes à observer. Elles sont très sociables et se déplacent en famille. Elle font aussi beaucoup de petits bruits. Lorsque la nuit tombe, elles se retirent par petits groupes. Elles dorment sur une patte dans l’eau afin d’être alertées au moindre mouvement de la terre.

Ryokan pour observer les grues à Izumi, Kyushu, Japon.

Tasse de thé japonais servi dans un ryokan à Izumi, Kyushu, Japon.

Ryokan Shin Tsurumi Tei (新ツル見亭) – 2405 Shō, Izumi-shi, Kagoshima-ken 899-0435. Réservation au 0996-83-3944 – Compter 7000¥ la nuit avec le dîner.

Participer à une cérémonie du thé en kimono

Une bâtisse traditionnelle en bois ouverte sur un paisible jardin japonais. Sur les tatamis, des dizaines de kimonos et obi (ceinture) taillés dans de précieuses étoffes aux couleurs chatoyantes.

Participer à une cérémonie du thé en kimono à Izumi, Kyushu, Japon.

Mon choix se porte sur une soie sauvage safran aux délicats motifs « feuilles de bambou », symbole de plénitude. L’ajustement du kimono est très technique, il faut être expérimenté pour parvenir à un résultat satisfaisant. De nombreuses ficelles invisibles nouées très serré maintiennent le vêtement et le obi en place.

Session photo en kimono à Izumi, Kyushu, Japon.
À petits pas, je rejoins le pavillon dédié à la cérémonie du thé : on m’explique que chaque détail compte, la posture, la gestuelle, le regard. Au Japon, la cérémonie du thé est un art à part entière, elle symbolise la pureté et la paix et doit respecter une harmonie très codifiée pour rester « l’expression la plus élevée du culte de l’instant présent ».

Participer à une cérémonie du thé à Izumi, Kyushu, Japon.

Elle s’ouvre sur la dégustation d’une confiserie traditionnelle et se ferme sur quelques gorgées de matcha mousseux. Douceur et amertume, équilibre parfait. Pour savoir ce qu’il se passe entre deux, il faut vivre l’expérience !

Ma première cérémonie du thé au Japon.

À partir de 5 personnes. Réservation au moins un mois avant la date souhaitée auprès de l’office de tourisme d’Izumi (anglais possible) par téléphone +81 (0)0996-63-2111 ou par e-mail : kanko_c@city.izumi.kagoshima.jp. Compter 7000¥, le kimono et le obi sont offerts. 

Vivre en minpaku

Monsieur et Madame Tanaka vivent à Okawauchi, un hameau perdu dans les montagnes qui entourent la ville d’Izumi. Producteurs de thé vert bio, ils possèdent une ferme auto-suffisante. Ils ont trois chiens, deux chèvres, deux sangliers, des chevaux, des poules et des abeilles. Ils produisent leur électricité, leurs fruits et légumes, leur viande, leur miel, leur riz.

Expérience accueil paysan minpaku au Japon.

Accueil paysant à Izumi, Kyushu, Japon.

Vivre dans une famille japonaise en minpaku, Japon.

Ils m’ont accueillie le temps d’un court séjour pendant lequel j’ai torréfié du thé et du riz (genmaicha), cueilli des shiitaké et cuisiné des tempuras. Au Japon, ce type d’accueil paysan s’appelle le « minpaku », on en trouve à Izumi donc, mais aussi ailleurs dans le pays.

Vivre dans une ferme japonaise

Ramassage de shiitake au Japon.

Séjour dans la campagne japonaise avec les animaux.

Réservation auprès de l’office de tourisme d’Izumi (anglais possible) par téléphone +81 (0)0996-63-2111 ou par e-mail : kanko_c@city.izumi.kagoshima.jp. Compter 7600¥ pour une nuit et deux repas.

S’Y RENDRE

  • DE TOKYO, prendre un avion jusqu’à Kagoshima (environ 15000¥ l’aller-retour pour 1h30 à 2h de vol) puis un bus direct depuis l’aéroport (compagnie « airport shuttle », 1650¥ l’aller et un peu moins d’1h30 de route).
  • DE KAGOSHIMA, prendre le Shinkansen (« Sakura » ou « Tsubame ») de la station Kagoshima-Chuo en direction de Hakata puis s’arrêter à la 2e station. Compter 3200¥ l’aller pour 15/20 minutes de trajet.

Plus d’informations sur Izumi : http://www.izumi-navi.jp/en

Publicités

One thought on “Trois jours à Izumi : grues, kimono, thé vert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s