Le mont Takao : rando à 50km de Tokyo

Ce que j’aime particulièrement à Tokyo, c’est la facilité avec laquelle on peut changer de décor : il suffit de prendre le train pour se retrouver à la campagne, à la montagne ou à la mer. S’il y a bien une visite à ne pas manquer, c’est le mont Takao ! Situé au bout de notre ligne (la Keio), c’est l’un des endroits les plus appréciés des Tokyoïtes lorsqu’ils souhaitent prendre l’air. Les plus courageux rejoignent son sommet en passant par l’un de ses sept sentiers de randonnée. Les autres peuvent emprunter le téléphérique (ou le funiculaire) qui les mènera directement à 599 mètres d’altitude. Du sommet, on peut voir le mont Fuji les jours de beau temps !

Choisir son sentier

Cet été, Dou est moi sommes allés nous y promener. Nous avons pris le train jusqu’à la gare de Takaosanguchi, puis nous avons rejoint le point départ des sentiers de randonnée (à 10 minutes à pied).

Randonnée au mont Takao, Tokyo, Japon.

À l’aller, nous avons opté pour le sentier n°6 : c’est le plus long (environ 2h de marche), mais il passe par une cascade où des cérémonies de purification sont pratiquées.

Cérémonie de purification pendant une randonnée au mont Takao, Tokyo, Japon.

Au retour, nous avons choisi de prendre le sentier n°4 (environ 40 minutes de marche) qui passe par le pont suspendu « Miyama-bashi ». Là nous avons organisé une séance photo express pour immortaliser le dos de Dou, enfin entièrement tatoué !

Pont sur la route d'une randonnée au mont Takao, Tokyo, Japon.

Dou était déjà allé au mont Takao lors de vacances à Tokyo en novembre 2014. Il avait alors pris le téléphérique pour admirer les couleurs de l’automne !

Téléphérique automne mont Takao, Tokyo, Japon.

Au sommet

Selfie et Fuji

Le grand plaisir des randonneurs de Takao est de se photographier devant le panneau indiquant les 599 mètres d’altitude. Les jours de beau temps, on peut admirer les mont Fuji dont le sommet se détache au dessus des montagnes.

Mont Fuji vu du mont Takao, Tokyo, Japon.

Spiritualité

En plus d’être un lieu de promenade agréable, Takao est aussi une montagne sacrée. Au sommet, on peut donc visiter Yakuo-in, un temple bouddhiste légendaire. Établit en 744 sous ordre de l’empereur Shomu Yakunoin, il devient le lieu de référence du bouddhisme pour l’Est du Japon. Il sera dirigé par Gyoki, un moine charismatique à l’origine, notamment, du célèbre Bouddha géant du Todai-ji de Nara.

Visite de Yakuoin, le temple du mont Takao, Tokyo, Japon.

Le temple rassemble un certain nombre de bâtiments disséminés dans le parc quasiment tous classés « Propriété culturelle tangible de Tokyo ». On peut arriver par le haut ou par le bas, en fonction du sentier de randonnée que l’on a choisi. De notre côté, nous sommes arrivés par le haut, nous sommes donc rentrés par Yakuo-in Izunagongen-do, un joli bâtiment vermillon (photo ci-dessus).

Quelques marches plus bas se trouve Yakuo-in Daishi-do un autre bâtiment, plus modeste, entouré de petites sculptures de Bouddha que l’on touche pour s’assurer le bonheur.

Bouddhas du temple Yakuoin au mont Takao, Tokyo, Japon.

Encore plus bas, on rejoint Yakuo-in Izuna Gongen-do, la partie principale du temple et aussi la plus ludique : on y brûle de l’encens, on y fait tourner des roues de pierre, sonner des cloches, on passe dans de petites portes circulaires purificatrices, on y admire une accumulation de clochettes dorées.

Encens au temple Yakuoin du mont Takao, Tokyo, Japon.

Tengus au temple Yakuoin du mont Takao, Tokyo, Japon.

À gauche de ce bâtiment, un chemin mène à la grotte de Benzaiten, déesse de l’art et de l’amour. À droite, se trouve un arbre impressionnant appelé « Tako-sugi » ou « cèdre-poulpe » en raison de ses racines tentaculaires !

20160512_025148

Gastronomie

Au-delà du temple, on trouve aussi de petites boutiques traditionnelles à Takao où l’on peut déguster des mochi grillés (brochettes de pâte de riz) et des tororo soba (nouilles à la pâte de sarrasin et d’igname) en hiver.

Dégustation au mont Takao, Tokyo, Japon.

Après la rando

Aux abords de la gare, du matériel est mis à disposition gratuitement pour nettoyer ses chaussures (vive le Japon!). Ceux qui le souhaitent pourront aussi se détendre dans un bain chaud au onsen Keio Takaosan (site en anglais).

SE RENDRE AU MONT TAKAO
  • DE SHINJUKU, prendre la Keio Line en direction de Takaosanguchi (le terminus). Compter environ 1 heure de trajet pour 390¥.
  • DE LA GARE, pour monter en funiculaire ou en téléphérique, compter 480¥ l’aller simple ou 930¥ l’aller-retour. Ouvert de 9h à 16h30 (16h de décembre à avril).

Plus d’informations sur le site Takao 599 museum et sur le site de la Keio.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s