3 visites insolites dans la ville de Kawasaki

À moins d’1h de Tokyo (30 minutes de Shinjuku), la ville de Kawasaki peut facilement faire l’objet d’un « daytrip ». Si vous aimez être surpris, je vous conseille d’y faire un saut : elle regroupe trois visites pour le moins insolites ! Vous pourrez commencer avec le sanctuaire Kanayama : situé à quelques minutes à pied de la gare on y prie des phallus géants (pour favoriser la fertilité). Vous pourrez ensuite continuer en vous baladant jusqu’à l’ensemble de temples Kawasaki Daishi qui ressemble à s’y méprendre au Senso-ji d’Asakusa et où l’on vient faire bénir sa voiture. Enfin, vous pourrez terminer la journée en vous détendant au « Anata no Warehouse », la salle de jeux la plus improbable du Japon. Une visite qui sort définitivement des sentiers battus !

1/ Le sanctuaire Kanayama : où l’on prie des phallus

Historiquement le sanctuaire Kanayama est investi par les forgerons et les prostituées qui peuplent les alentours. Les uns viennent y prier pour la sécurité et la pérennité de leur business, les autres pour s’assurer une protection contre les maladies. Avec le temps, le sanctuaire s’est spécialisé dans la fertilité : on vient y prier pour une belle descendance ou pour éviter les fausses couches. Lorsque l’on y passe rapidement, le sanctuaire n’a rien d’exceptionnel, mais si on prend le temps de l’explorer de plus près, on est surpris de tomber sur des enclumes de forgeron, des phallus en pierre et des plaques votives très explicites.

Le 1er dimanche d’avril, le sanctuaire organise son « Kanamara matsuri » (ou festival du pénis de fer) qui fait parler de lui chaque année : les médias du monde entier adorent couvrir la parade des trois phallus sacrés du sanctuaire dans la ville. Aujourd’hui la fête serait aussi l’occasion de récolter des fonds pour lutter contre le virus du sida.

2/ Le temple Kawasaki Daishi : où l’on bénit les voitures

À dix minutes à pied de Kanayama, le temple Kawasaki Daishi (dédié à Kobo Daishi, fondateur du bouddhisme au Japon) est une version miniature du Senso-ji d’Asakusa (sans la foule de touristes) : on y retrouve le bâtiment principal, la pagode, les portes à lampion, les marchés intérieurs.

Mais un bâtiment unique se détache de l’ensemble : un sanctuaire à l’architecture singulière bordé d’un parking sert à la bénédiction des voitures. Eh oui, chez les shintō, on ne plaisante pas avec la sécurité routière !

Crédit photo : https://tokyobling.wordpress.com

3/ Le game center « Anata no Warehouse » : où l’on se croit dans la citadelle de Kowloon

À cinquante minutes à pied ou vingt minutes en métro (descendre à la station Keikyu-Kawasaki sur la ligne Keikyu-Daishi), se trouve un « game center » pas comme les autres ! Impossible de passer à côté de cet immeuble imposant faussement rouillé affichant l’enseigne « Amusement Game Center Kawasaki Warehouse ». Une porte automatique s’ouvre à l’approche des visiteurs : on pénètre alors dans un couloir sombre et enfumé. Les propriétaires du lieu ont reproduit le décor de la Citadelle de Kowloon, un bidonville chinois détruit en 1993, véritable asile pour escrocs et toxicomanes auquel la Police n’avait plus accès. À la suite de milliers de modifications et d’extensions, les bâtiments construits les uns dans les autres avaient fini par former une sorte de monolithe de rapiéçage d’une centaines de m2, tellement dense que la lumière n’y pénétrait plus. Le décor est stupéfiant de réalisme, mais je n’en dis pas plus pour conserver l’effet de surprise. Par ailleurs, jeux vidéo, UFO catcher, fléchettes ou billards s’étendent sur trois étages. Au deuxième étage (le premier pour nous), on trouve une sélection de jeux vintages comme Pacman ou Space Invaders. Un lieu qui à lui seul vaut le déplacement jusqu’à Kawasaki !

SE REPÉRER

Voici une carte regroupant les lieux mentionnés dans l’article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s