3 guides qui changent du Routard pour découvrir Tokyo autrement

Le grand départ approche, j’ai donc commencé à compiler les endroits que j’aimerais visiter au plus vite une fois à Tokyo. Pour m’aider, je me suis appuyée sur 3 ouvrages (dont 2 m’ont été offerts par le meilleur libraire de Paris) aussi indispensables que réjouissants !

Le plus élégant : TOKYO, Guide subjectif en 53 adresses d’Isabelle Boinot
Tokyo GuideCe guide compile tous les lieux (restaurants, boulangeries, cafés, librairies, boutiques, galeries) que l’auteure affectionne. Chaque adresse est accompagnée d’une charmante illustration et d’un texte en français traduit en japonais (idéal pour s’entrainer à décrypter hiragana et katakana). J’ai eu un tel coup de cœur pour ce livre que je lui ai emprunté la typo de son titre pour le logo du blog (mais chuuut) ! Une fois à Tokyo, j’irai tester toutes les adresses du guide !

Le plus alléchant : Le Gourmet solitaire de Jirō Taniguchi 

Le gourmet solitaireDans ce manga (récit complet), on suit les découvertes culinaires d’un homme d’affaires dont on ne sait rien à part qu’il voyage beaucoup pour son travail et que c’est un amateur de bonne chère. Chaque page est consacrée à l’un de ses déjeuners ou dîners au restaurant. Les plats et boissons y sont détaillés, on savoure les images et les descriptions mettent l’eau à la bouche. À consommer sans modération ! Une fois à Tokyo, j’essayerai tous les plats du manga (sauf le poulpe) !

Le plus drôle (et parfois un peu cynique) : Tokyo Sanpo de Florent Chavouet 

tokyo_sanpoEn 2009, Florent Chavouet accompagne sa petite amie en stage pour 6 mois à Tokyo. Il profite de ce temps libre pour dessiner. « Sanpo » signifiant « Promenade » en japonais, le titre de l’ouvrage est bien trouvé car l’auteur nous balade dans Tokyo au fil de ses aventures. Chaque page dévoile une tranche de vie croquée au crayon aquarelle : quartier par quartier, il partage son expérience (parfois insolite) et raconte son quotidien un peu système D (par exemple, il se nourrit exclusivement de nouilles instantanées). C’est joli et intéressant ! Une fois à Tokyo, grâce à ce livre, je n’emprunterai pas de vélo abandonné (eh oui, il faut le lire pour savoir pourquoi) !


Et comme je suis de la génération Y, j’ai aussi créé un tableau Pinterest ici sur lequel j’ai commencé à épingler tous les endroits photogéniques à Tokyo qui semblent valoir le détour !

Crédit photo : librairie Tsutaya dans le joli quartier de Daikanyama à Tokyo
Publicités

4 thoughts on “3 guides qui changent du Routard pour découvrir Tokyo autrement

    1. Ah c’est super intéressant, merci Gaëlle ! Je vais donc essayer de me les procurer (bon ce sera en japonais mais c’est aussi l’occasion de m’entrainer à lire). J’avais aussi envie de mettre dans l’article « Tokyoland » et « Super Tokyoland » de Benjamin Reiss qui raconte son arrivée puis sa vie à Tokyo où il est resté 6 ans mais ça faisait un peu long…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s